Publicité

«En plein feu» de Quentin Reynaud - la critique et la bande-annonce

Le synopsis

Un feu géant ravage la forêt des Landes. A la suite d’une alerte évacuation, Simon et son père Joseph quittent leur domicile mais se retrouvent rapidement prisonniers de leur véhicule au milieu de ce cauchemar climatique. Le brasier se rapproche. Que faire ? Attendre les secours…? Ou n’est-ce pas en s'enfonçant plus loin encore dans l'immensité terrifiante de la forêt brûlante qu'ils trouveront le moyen de s'en sortir… ?

La critique de Paris Match (1/5)

Après l’original « 5e set », Quentin Reynaud se frotte à l’exercice peu commun en France du pur film de genre, enrôlant André Dussollier et Alex Lutz, un père et son fils pris au piège d’un énorme incendie de forêt dans les Landes. Sujet prémonitoire (le film a été tourné en 2021) pour un long-métrage visuellement impeccable mais privilégiant d’un coup le huis clos aux dépens du grand spectacle. C’est justement là que le bât blesse. Les traumas intimes des ­personnages, cousus de fil blanc, deviennent alors l’étincelle d’un récit qui ne sait plus trop où il va. Loin, trop loin de son intrigant postulat de départ.

La bande-annonce


Retrouvez cet article sur ParisMatch