Publicité

En plein essor, la Fédération française des échecs organise le premier championnat national en ligne

tactique - En une quinzaine d’années, les joueurs d’échecs licenciés sont passés de 50.000 à quelque 80.000 en France

Le confinement dû à la crise du Covid a boosté la pratique des échecs. Rien d’étonnant que le premier championnat de France d’échecs en ligne blitz, qui a débuté ce mardi, réunisse 10.000 participants.

Le confinement et la série de Netflix Le Jeu de la Dame ont eu un effet dopant mais l’attrait pour les échecs n’est pas retombé. Les chiffres sont là. « Cette saison, on est en train d’atteindre les 80.000 licenciés alors que depuis une quinzaine d’années, on oscillait entre 50.000 et 55.000 », se félicite auprès de Franceinfo Eloi Relange, le président de la Fédération française d’échecs. Le responsable se réjouit de ce « choc de croissance » et ne voit pour l’instant « pas de signe de fébrilité ».

Se mesurer aux grands maîtres

Dans les clubs du pays, le nouveau public vient de « toutes les classes sociales », « principalement des jeunes mais aussi des 30-40 ans », selon la fédération. Mais les échecs, c’est aussi sur Internet. Le leader Chess.com peut s’appuyer sur plus de 100 millions de membres, dont 5 millions en France selon la Fédération française des échecs (FFE). Comme pour d’autres compétitions d’e-sport, le jeu d’échecs, dont les règles n’ont pas varié d’un pouce depuis 1.500 ans, a des fans qui suivent les parties en streaming.

Comment expliquer un tel su(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Une joueuse d’échecs reçoit une amende de 100 euros pendant un tournoi à cause… de ses chaussures
#MeToo, agressions sexuelles, exclusion des femmes trans… Le monde des échecs dans la tourmente
Echecs : Dénoncé par Magnus Carlsen, le jeune « prodige » Hans Niemann aurait triché plus de 100 fois