Une fête clandestine dégénère dans le Val-de-Marne, un participant positif au Covid

·1 min de lecture

En plein confinement, l'affaire a de quoi étonner. 300 personnes se sont réunies dans la nuit de vendredi à samedi pour une fête clandestine dans un loft de Joinville-le-Pont, dans le Val-de-Marne. L’invitation avait été lancée quelques heures plus tôt sur les réseaux sociaux. Alertés par le bruit, des voisins ont prévenu la police. Une fois sur place, les agents ont constaté que la soirée avait dégénéré. L'un des participants a été testé positif au coronavirus.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 14 novembre

Bagarre générale et jets de projectiles

Arrivés sur place, les policiers constatent que quelque 300 personnes sont rassemblées, "dans un mépris total des règles sanitaires", a dénoncé samedi la préfecture de police sur son compte Twitter. Les forces de l'ordre y ont découvert une bagarre générale et ont été accueillis avec des jets de bouteilles et autres projectiles. "Bouteilles, canettes, cigarettes électroniques et même des appareils à chichas sont lancés sur les fonctionnaires", indique Le Parisien

>> Retrouvez le journal de la mi-journée week-end en podcast et en replay ici

Les participants appelés à se faire dépister 

Les policiers ont ensuite été pris à partie par les invités. Pour évacuer l’appartement, ils ont notamment fait usage de grenades de désencerclement. L’un des convives a été blessé à l’œil et évacué par le Samu vers l’hôpital. Pendant que des renforts se rendaient sur les lieux, la plupart des convives o...


Lire la suite sur Europe1