"On est plein à 100%" : des hôpitaux transfèrent des patients atteints du coronavirus

·2 min de lecture

Face à la saturation croissante des hôpitaux, les premiers transferts de patients entre régions ont eu lieu vendredi. Huit patients ont quitté l'Auvergne-Rhône-Alpes. À l’hôpital Nord-Ouest de Villefranche-sur-Saône, on tente d'assurer au mieux les soins et de désengorger les lits.

De plus en plus d'hôpitaux sont au bord de la saturation. Jeudi, l’hôpital Nord-Ouest à Villefranche-sur-Saône a émis un communiqué tirant "la sonnette d'alarme" sur ses capacités de soin. À 30 kilomètres de Lyon, il subit de plein fouet la deuxième vague de coronavirus. Pour sa directrice, Marie Pierre Bongiovanni, toute mesure est bonne à prendre pour limiter les effets de la saturation.

Un hôpital saturé et une équipe médicale affaiblie

Le constat est sans appel. "On est plein à 100 %. Sur notre réanimation c'est en continu. On est aussi en situation de crise sur les lits de médecine, c'est à dire les lits pour accueillir des patients qu'ils soient Covid ou pas Covid", explique Marie-Pierre Bongiovanni. L'hôpital compte 146 lits occupés par des patients Covid et neuf lits occupés en réanimation en raison du coronavirus. C'est 50% des capacités de réanimation de l'hôpital, l'autre moitié étant occupée par d'autres types de malades.

Selon la directrice, il y a autant de patients liés au coronavirus que lors de la dernière semaine de mars, au plus fort de l'épidémie de Covid-19. À cela s'ajoute le fait que "beaucoup de personnel ont le Covid, beaucoup plus que la dernière fois", ce qui ampute l'équipe soignante. De plus, les patients de l'Ehpad, dont l'hôpital a la charge, sont eux aussi plus nombreux à être contaminés.

Chercher toutes les solutions possibles

Pour l'instant l'hôpital procède (...)

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 24 octobre