Les plateformes comme Netflix et Amazon devront investir 20 à 25% dans la création française ou européenne, assure Roselyne Bachelot

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

Les plateformes de vidéo sur abonnement comme Netflix ou Amazon devront investir 20% à 25% du chiffre d'affaires qu'elles réalisent en France dans la production d'oeuvres francaises ou européennes, a annoncé mercredi 28 octobre la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, dans un entretien aux Echos.

Cette fourchette est moins élevée que le taux plancher de 25%, évoqué en début d'année par son prédécesseur Franck Riester.

Roselyne Bachelot parle d'une "révolution"

Néanmoins, le principe même de faire désormais contribuer les géants du streaming, comme Netflix, Amazon Prime Video, Disney+ ou Apple TV+, au financement de la création française, "est une révolution", a souligné la ministre au quotidien économique, assurant avoir "placé la barre très haut". Selon elle, "cela pourrait être aussi révolutionnaire et structurant pour le secteur que la loi de 1981 sur le livre".

En échange de cette obligation d'investissement, qui figure dans un projet de décret ouvert à une consultation jusqu'au 10 novembre, les plateformes de streaming vont pouvoir bénéficier d'un assouplissement du régime dit de la chronologie des médias, et diffuser des films plus vite après leur sortie en salles, alors qu'elles doivent attendre 36 mois actuellement.

Discussions à venir concernant les obligations des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi