Une plateforme de mise en relation entre patients et infirmiers libéraux sème la discorde

·1 min de lecture

Plusieurs syndicats d'infirmiers libéraux s'affrontent autour d'une plateforme sélectionnée dans huit régions pour mettre en relation les infirmiers avec des patients atteints du Covid. La raison de la discorde ? Des soupçons de conflits d'intérêts au profit de la Fédération nationale des infirmiers (FNI).

La tension monte dans le monde des syndicats d’infirmiers libéraux. La raison ? Le choix dans huit régions françaises d’une plateforme de mise en relation des infirmiers avec des patients atteints du Covid. Si le sujet suscite autant d'inquiétudes dans le secteur, c'est parce que cette plateforme est indirectement détenue en majorité par un syndicat. Au point qu’un député a adressé une question à Olivier Véran, s’enquérant des dispositions prises pour " éviter tout conflit d’intérêts " et s’assurer de " la sécurisation des données personnelles " des infirmiers. Explications." L'objectif, c'est que chaque personne diagnostiquée positive au virus se voie proposer une visite à son domicile par une équipe pluriprofessionnelle, pluridisciplinaire, comprenant un soignant, un infirmier ou une infirmière libérale la plupart du temps. " L’annonce de visites à domicile pour les patients positifs au Covid par Olivier Véran au cours d’une conférence de presse le 10 décembre a tout de la mesure la plus consensuelle qui soit. Depuis fin janvier lorsqu’elles contactent ces patients, les équipes de l’Assurance maladie leur proposent la visite à domicile d’un infirmier. S’ils...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi