La plateforme de cryptomonnaies Celsius se déclare en faillite

Les cryptomonnaies sont dans la tourmente. Elles perdent en valeur et cela fait des victimes. Une fois de plus, une plateforme de prêt d'argent virtuel vient de faire faillite aux États-Unis. Celsius était pourtant l'un des acteurs les plus importants du secteur.

Celsius, c'est 1,7 million de clients et plusieurs milliards de dollars en jeu, désormais placée sous le régime américain des faillites.

Conséquence de la dégringolade des cryptomonnaies sur un marché moins favorable, ce créancier a voulu éviter le pire. Il a eu recours au chapitre 11 de la loi sur les faillites, un dispositif qui permet à une entreprise qui ne parvient plus à rembourser sa dette d'avoir une sorte de protection le temps de se stabiliser.

Les clients de Celsius ne pourront toutefois pas récupérer tout de suite leur argent puisqu'un gel des retraits est décidé depuis plus d'un mois.

Coup d'arrêt pour les cryptomonnaies

Les fonds sont toujours bloqués pour éviter la ruée des clients qui seraient paniqués à l'idée de perdre la somme déposée. Un comportement qui, selon l'entreprise, laisserait les moins réactifs sur le carreau sans leur dû.

Pour le Financial Times, l'entreprise a pris des risques, comme proposer des taux d'intérêts élevés pour attirer les investisseurs, mais dans une période où personne ne voulait acheter de la cryptomonnaie.

Les ennuis de Celsius ressemblent à ceux d'autres géants. Clap de fin également pour Three Arrows Capital, l’un des plus importants fonds d’investissement, mais aussi CoinFlex, Babel Finance, et tout récemment le spécialiste Voyager Digital s'est aussi déclaré en faillite, faute de liquidités suffisantes.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles