Ce plat improbable que Didier Van Cauwelaert a réalisé à l'âge de 9 ans

·1 min de lecture

Si Didier Van Cauwelaert écrit depuis l'âge de 8 ans et que sa vocation était déjà toute trouvée, il y en a une pour laquelle il reconnaît ne pas avoir été fait : la cuisine. Bien qu'il soit devenu un grand amateur de la gastronomie française, l'écrivain a eu une première expérience du côté des fourneaux pour le moins rocambolesque. Une expérience que l'auteur du livre Le Pouvoir des animaux partage avec nous dans l'émission de Laurent Mariotte, La Table des bons vivants, sur Europe 1. 

>> Retrouvez La Table des bons vivants en podcast et en replay ici

Acte d'amour 

"Le premier plat que j'ai cuisiné, c'était pour l'anniversaire d'une copine et c'était un gâteau", explique Didier Van Cauwelaert. "Mais attention, ce n'était pas n'importe quelle recette… C'était à La Vache qui rit et aux chips. Je partais sur une base salée car elle n'avait pas le droit au sucre pour cause de diabète dans la famille. Je lui faisais donc un gâteau d'anniversaire. C'était très beau avant la cuisson. Vous savez, les corolles de chips, c'était comme une fleur. Et puis, je l'ai mis au four et mon gâteau ne ressemblait plus à rien. Mais ça partait d'un bon sentiment. La cuisine, c'est un merveilleux acte d'amour." Encore plus quand c'est une attention que l'on prend soin de faire à tout juste 9 ans. 

Découvrez notre newsletter gastronomie

Recevez tous les dimanches à 10h notre newsletter "A table !" pour exceller derrière les fourneaux avec les recettes, conseils et trucs & astuces de Lauren...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles