Ce plastique s’auto-répare en moins de 10 secondes sous l’eau !

·1 min de lecture

Imaginez-vous en train de nager en combinaison et bouteilles à 30 mètres sous l’eau. Soudain, votre tuyau de respiration s’accroche sur un rocher et commence à fuir. Vous étouffez, c’est la panique ; vous suffoquez et la mort survient en quelques minutes. Ce scénario apocalyptique sera bientôt un mauvais souvenir grâce à une équipe de chercheurs chinois qui a mis au point un plastique qui s’auto-répare en moins de 10 secondes, y compris sous l’eau. Il existe déjà de nombreux polymères auto-réparables, mais ces derniers ont généralement une faible force d’adhésion sous l’eau et le processus est assez long (plusieurs heures), fait valoir Lili Chen, chercheuse à l’université Tsinghua à Pékin et principal auteure de l’étude parue dans Advanced Functional Materials.

Le nouvel élastomère est composé de petits morceaux de polymères de poly(acrylate d'éthyle) (PEA), utilisés notamment dans certaines peintures, reliés par des chaînes de polymères plus résistants. Comme les molécules qui composent le polymère ont une extrémité chargée positivement et une négativement, les deux morceaux de ces matériaux s’attirent et se recollent naturellement. Les chercheurs ont ainsi testé leur plastique et constaté qu’il pouvait être étiré de 1.400 % sans se casser et supporter 1.000 fois son propre poids.

Lorsqu’on le presse entre ses doigts pendant 10 secondes, il se répare naturellement et retrouve l’ensemble de sa solidité au bout de 5 minutes. « Cela fonctionne dans tous les milieux aqueux : solutions salées, acides ou basiques, et à température ambiante, se félicite Lili Chen. Disposer d’un matériau capable d’arrêter rapidement une fuite d’oxygène et ayant une rigidité suffisante pour résister à la pression peut sauver des vies dans les situations d’urgence ». Plus prosaïquement, on aimerait bien l’avoir pour notre tuyau de douche qui fuit.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles