"Il m'a plaquée contre le mur, m'a mis les mains sur les seins" : au procès de Denis Baupin, les témoignages accablants se sont multipliés

franceinfo
L'ancien vice-président de l'Assemblée nationale poursuit en diffamation des médias et des femmes, l'accusant d'agression sexuelle et de harcèlement. Le procès, qui a débuté lundi, s'est mué en charge contre l'ex-député écologiste.

Le procès s'est retourné contre lui. L'ancien élu écologiste Denis Baupin a poursuivi en diffamation Mediapart, France Inter et plusieurs femmes qui l'accusent d'agression sexuelle et de harcèlement. Mais, depuis le début des audiences, lundi 4 février, les témoignages accablants contre l'ancien vice-président de l'Assemblée nationale, se succèdent au tribunal correctionnel de Paris. Franceinfo revient sur cinq dépositions marquantes.

Isabelle Attard: "Je ne pensais pas dire ça un jour, merci Denis Baupin!"

Fraîchement élue, Isabelle Attard raconte que "tout a commencé juste après son élection aux législatives de 2012, le premier jour de la rentrée parlementaire", rapporte France Inter. Elle décrit, comme l'élue écologiste Elen Debost, plusieurs tentatives d'opposer d'abord des "remerciements polis" à des compliments appuyés, puis "le silence" à des SMS plus explicites enfin des "refus", "pour que ça s'arrête".

"Je t'envoie une nuée de petits bisous qui te caresse le cou et te mordille la nuque", lui a notamment écrit Denis Baupin par SMS. Des mots qui mettent mal à l'aise Isabelle Attard.

Lire la suite sur Franceinfo

Cette vidéo peut également vous intéresser :