Plantu sur son départ du "Monde" : "J'avais la hantise d'être le gars qui s'accroche"

·1 min de lecture

Avez-vous connu les unes du journal Le Monde sans dessin de Plantu ? Si oui, c'est que vous lisiez le quotidien avant 1972. Ou que vous lisez cet article après mars 2021. Après 49 ans de collaboration, le dessinateur de 70 ans quitte en effet le journal à la fin du mois. Invité de l'émission Culture Médias, sur Europe 1, Plantu explique au micro de Philippe Vandel les raisons de son départ. Une retraite du Monde qu'il tentait d'obtenir depuis plus de 10 ans. Mais une chose le retenait : la peur que la place privilégiée du dessin de presse dans le journal du soir disparaisse avec lui.

>> Retrouvez Philippe Vandel et Culture-Médias tous les jours de 9h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

"J'en suis à mon quatrième ou cinquième directeur à qui je demande quel dessinateur il a prévu de mettre ma place quand je partirai. J'avais la hantise d'être le gars qui s'accroche", explique-t-il. "Mais je ne voulais pas être remplacé par une pub ou une photo d'Angela Merkel qui sert la pince à Macron."

Remplacé par une association de dessinateurs

Une condition qui explique pourquoi le dessinateur est resté 10 ans de plus. "Petit à petit, on s'est vraiment mis d'accord pour faire en sorte que l'on puisse voir des dessins de Cartooning for peace", précise Plantu, citant l'association de dessinateurs de presse qu'il a créée avec l'ancien secrétaire des Nations unies, Kofi Annan.

C'est donc tout un groupe de caricaturistes qui viendra bientôt prendre la suite de Plantu d...


Lire la suite sur Europe1