Ces plantes toxiques qui peuvent tuer… mais aussi soigner

·1 min de lecture

La nature regorge de milliers d’espèces de plantes. Certaines d’entre elles peuvent cependant être très dangereuses et provoquer de fortes douleurs si on les touche, voire même entraîner la mort. Mais ces plantes toxiques sont également utilisées dans la fabrication de certains médicaments, comme un anticancéreux. Katia Astafieff, biologiste et directrice adjointe des Jardins botaniques du Grand Nancy, a évoqué ces plantes, jeudi sur Europe 1 dans l’émission Sans Rendez-vous. 

>> Retrouvez l'intégralité de Sans rendez-vous tous les jours de 15h à 16h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Urtica ferox et berce du Caucase : ces plantes qui provoquent des douleurs insupportables 

Certaines plantes sont si toxiques qu’elles peuvent provoquer de fortes douleurs rien qu'au toucher. C’est le cas de l’urtica ferox, également appelée ongaonga, qui vit en Nouvelle-Zélande. Mais "la pire vit en Australie : la dendrocnide moroides", explique la biologiste, auteure du livre Mauvaises graines, la surprenante histoire des plantes qui piquent, qui brûlent et qui tuent.

"J’ai trouvé le témoignage d’une étudiante américaine qui, au contact de la plante, a eu la sensation à la fois d’être électrocutée et d’être aspergée d’acide chaud", détaille Katia Astafieff. "Cette plante provoque une douleur très intense, puisqu’elle va émettre des toxines qui s’appellent ‘moroidines’. Cette toxine va provoquer des irritations intenses et insupportables. Les gens qui ont touché la plante d...


Lire la suite sur Europe1