Plantes, iceberg et dépression : l'actu des sciences en ultrabrèves

·2 min de lecture

Dans cette sélection du 21 mai 2021 : les plantes sont sorties de l'eau grâce aux champignons, le plus gros iceberg du monde s'est détaché et la dépression serait corrélée à l'inflammation.

L'actualité des sciences du 21 mai 2021 c'est :

En archéologie :

  • Les plantes aquatiques n’auraient jamais pu conquérir les continents il y a 450 millions d’années sans l'aide de champignons.

  • Ces champignons se sont les gloméromycètes, 90% des plantes terrestres y sont associées.

  • Ces fins filaments apportent aux plantes la matière organique dont elles ont besoin et reçoivent en retour les lipides qu’ils sont incapables de produire.

En nature : .

  • L'iceberg le plus gros du monde s'est détaché de l'Antarctique avant de se désintégrer.

  • Ce détachement serait probablement dû à un phénomène naturel.

  • L'iceberg d'environ 170 km de long sur 25 km de large, pour une surface totale de 4.320 km2, flotte désormais sur la mer de Weddell.

En santé : .

  • Les personnes qui souffrent de dépression ont un taux d'inflammation plus élevé dans leur organisme.

  • L'inflammation correspond à la réaction du système immunitaire lors d'une agression externe ou interne.

  • L'hygiène de vie pourrait contribuer à augmenter l'inflammation.

En animaux : .

  • Trois oursons ont été détectés dans le Béarn.

  • Une bonne nouvelle, même si ces naissances ne suffiront pas à restaurer la population des ours dans les Pyrénées.

  • En 1996, la France a engagé un processus de sauvegarde de l'ours brun des Pyrénées.

En santé : .

  • Les joueurs et joueuses de tennis qui vont s’affronter à Roland-Garros dans quelques jours ont appris à se concentrer et à résister à la douleur.

  • Sciences et Avenir a interrogé Bertrand Pulman sur l'hyperformance, autrement dit performances au-delà de ce qui est attendu.

  • Ce sociologue explique que les enseignements qu’on peut tirer du sport de haut niveau peuvent profiter à toutes et tous.

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles