Les plantes ont colonisé la Terre il y a 450 millions d'années avec l'aide des champignons

·1 min de lecture
Les mousses font partie de la famille des bryophytes. (Photo: Westend61 via Getty Images/Westend61)
Les mousses font partie de la famille des bryophytes. (Photo: Westend61 via Getty Images/Westend61)

SCIENCE - Il s’agit d’une des plus anciennes symbioses du règne végétal. Il y a environ 450 millions d’années, les algues ont entrepris de sortir des eaux pour coloniser les terres émergées. Problème, ces dernières adaptées au milieu aquatique n’ont pas de racines pour capter les nutriments du sol. Qu’à cela ne tienne, les algues trouvent à la surface un allié qui leur permettra de devenir des plantes terrestres: les champignons.

L’hypothèse d’un partenariat entre les plantes et les champignons pour expliquer la végétalisation de la Terre est avancée chez les scientifiques depuis plus de 40 ans. Un article publié par des chercheurs et chercheuses du CNRS et de l’Université Toulouse III dans la revue Science ce vendredi 21 mai apporte une confirmation supplémentaire à cette théorie.

“La symbiose entre les champignons et les plantes - appelée aussi mycorhize- est une interaction mutuellement bénéfique vieille de 450 millions d’années, explique au HuffPost Mélanie Rich, co-autrice de l’article et postdoctorante à l’Université Toulouse III. La plante donne au champignon du carbone qu’elle génère en surplus grâce à la photosynthèse, en échange le champignon prospecte le sol pour ramener de l’eau et des minéraux à la plante.”

Evolution des symbioses des premières plantes aux arbres. (Photo: Christine Strullu-Derrien, Marc-André Selosse, Paul Kenrick, Francis M. Martin)
Evolution des symbioses des premières plantes aux arbres. (Photo: Christine Strullu-Derrien, Marc-André Selosse, Paul Kenrick, Francis M. Martin)

Pour enquêter sur la vie biologique des premières plantes, les scientifiques ont étudié leurs descendantes actuelles. Ils ont alors analysé le comportement génétique des deux grandes catégories d’espèces qui existent chez les plantes. À savoir, les plantes dites vasculaires, qui possèdent des tiges et racines, et ...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.