Planter des arbres pour le climat est une mauvaise idée (si on le fait mal)

·1 min de lecture
Les plantations d'arbres en monoculture sont plus sensibles aux feux de forêts. Elles peuvent aussi détruire la biodiversité et être contreproductives pour le climat, selon le GIEC et l'IPBES. Image d'illustration. (Photo: picture alliance via Getty Images)
Les plantations d'arbres en monoculture sont plus sensibles aux feux de forêts. Elles peuvent aussi détruire la biodiversité et être contreproductives pour le climat, selon le GIEC et l'IPBES. Image d'illustration. (Photo: picture alliance via Getty Images)

CLIMAT- Planter des arbres est un business qui roule. Peugeot-Citroën, Toyota, Audi et une majorité des constructeurs automobiles compensent leurs émissions de carbone de la sorte. Chez Eurostar, on boise à “chaque train” qui traverse la manche. Shell cultive 5 millions d’arbres par an, rien qu’aux Pays-Bas, Enni ensemence l’équivalent de la Nouvelle-Aquitaine (8 millions d’hectares). Total injecte 90 millions d’euros dans le forestier.

Si bien qu’en 2021, il est difficile de trouver une entreprise qui n’arbore pas un bilan carbone ajusté grâce à des programmes de reforestation. Planter des arbres est un moyen peu coûteux de lutter contre le dérèglement du climat. Mais tout n’est pas vert. À outrance, cette pratique tue la biodiversité et pourrait même s’avérer contre-productive pour le climat, selon un rapport conjoint du GIEC et son équivalent pour la biodiversité, l’IPBES, publié ce jeudi 10 juin.

“Mal utilisées, la reforestation et l’afforestation peuvent détruire les écosystèmes, la biodiversité qui y vit, réduire le stockage du carbone et créer des inégalités d’accès à la nourriture”, révèle ce rapport scientifique inédit intitulé “Biodiversité et changement climatique” qui réunit pour la première fois les spécialistes mondiaux du climat et du vivant. Ce décloisonnement des domaines d’études était très attendu par les écologistes du monde entier qui y voient une approche capable de maximiser l’efficacité des mesures pour l’environnement.

En mesurant l’impact sur la biodiversité des solutions destinées à enra...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.