La France rehausse le plan Vigipirate au niveau « urgence attentat » après l'attaque à Moscou

Ce dimanche 24 mars, un Conseil de Défense et de Sécurité nationale a été réuni par Emmanuel Macron à l'Élysée, deux jours après l'attentat à Moscou. Le Premier ministre, Gabriel Attal, s'est exprimé, sur X (anciennement Twitter) au sortir de cette réunion : « Compte tenu de la revendication de l’attentat par l’état islamique et des menaces qui pèsent sur notre pays, nous avons décidé de rehausser la posture Vigipirate à son niveau le plus élevé : urgence attentat. »

L’attentat en Russie a fait, pour l’heure, 137 morts, vendredi 22 mars. Le premier suspect de l'attaque a été placé, ce dimanche, en détention provisoire dans l'attente de son procès pour « terrorisme ». Selon le tribunal Basmanny, le natif du Tadjikistan a « plaidé entièrement coupable ».

Alors que le Conseil de défense et de sécurité nationale présidé par Emmanuel Macron portait sur « l’attentat de Moscou et ses conséquences », la France est relativement sous la menace terroriste. À noter que plusieurs écoles des Hauts-de-France ont été piratés en fin de semaine avec, notamment, un message annonçant que 122 établissements allaient « exploser » lundi 25 mars. Les locaux de CNews étaient particulièrement ciblés.

Plus d'informations à suivre...


Retrouvez cet article sur LeJDD