Plan santé : François Braun réfute l'idée d'une suppression des 35 heures à l'hôpital

© ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Lors de ses vœux aux acteurs de la santé, formulés vendredi depuis l'hôpital de Corbeil-Essonnes (Essonne), Emmanuel Macron avait dénoncé « l'hyperrigidité » de la règle des 35 heures qui, selon lui, « perturbe profondément l'hôpital ». Prônant la « remise à plat » de l'organisation du temps de travail, le président de la République avait affirmé que « le système de santé ne marche que par des heures supplémentaires, qui sont allouées de manière hétérogène sur les services ». « D’ici le 1er juin, chaque service doit pouvoir s’organiser en toute autonomie », avait-il conclu sur ce sujet. Les 35 heures vont-elles être enterrées pour révolutionner le système de soins ? Le ministre de la Santé et de la Prévention a tenu à mettre les choses au clair, samedi, au micro de France Info . François Braun a précisé les propos du dirigeant français : « Il n'a jamais été question de supprimer les 35 heures. »

D'après les ajustements du successeur d'Olivier Véran, Emmanuel Macron voulait expliquer par ces déclarations qu'il est nécessaire de « rendre de la souplesse à ce mode de fonctionnement ». « Une infirmière qui fait des heures supplémentaires, qu'on appelle temps additionnel à l'hôpital, on va lui dire qu'elle pourra le récupérer quand elle aura le temps, mais elle n'a jamais le temps. On propose de lui payer, mais sur un mode qui n'est pas celui des heures supplémentaires, défiscalisées. Revenons à des choses simples et appliquons à l'hôpital les mêmes règles qu'ailleurs sur les 3...


Lire la suite sur LeJDD