Plan de relance US, vaccins, Brexit, les bonnes nouvelles s'enchaînent

par Laetitia Volga
·5 min de lecture
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN HAUSSE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse lundi, profitant d'un vif regain des espoirs de reprise économique après la ratification du plan de relance américain, le lancement de la vaccination en Europe et l'accord commercial trouvé la semaine dernière entre Bruxelles et Londres pour l'après-Brexit.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,64% à 5.557,21 points vers 08h45 GMT et à Francfort, le Dax prend 1,43%. La Bourse de Londres reste fermée pour cause de jour férié.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,66%, le FTSEurofirst 300 de 0,59% et le Stoxx 600 de 0,51%.

Après avoir menacé d'y opposer son veto, Donald Trump a finalement ratifié dimanche un ensemble budgétaire de 2.300 milliards de dollars, adossé à un plan de relance destiné à faire face à la pandémie, rétablissant les indemnités de chômage de millions d'Américains et évitant ainsi la fermeture des administrations fédérales.

Le président, qui souhaitait augmenter l'aide directe versée aux particuliers, est revenu sur sa décision de bloquer le programme adopté la semaine dernière par le Congrès après avoir subi la pression de parlementaires des deux bords.

Le suspense sur l'après-Brexit s'est également terminé après la conclusion jeudi dernier d'un accord entre l'Union européenne et le Royaume-Uni sur leurs futures relations commerciales à quelques jours de la fin de la période de transition.

Sur le plan sanitaire, l'Europe a entamé dimanche une campagne de vaccination sans précédent, concentrée dans un premier temps sur les personnes âgées et le personnel soignant, afin d'endiguer la pandémie de COVID-19, ce qui permet d'espérer une sortie de la crise sanitaire et une accélération de la reprise économique.

"Compte tenu de la relance économique en provenance du Japon, de l'Europe et des États-Unis, il est possible que l'économie mondiale se rétablisse plus rapidement que prévu l'année prochaine mais cela repose sur l'hypothèse que les vaccinations se déroulent sans heurts", ont écrit les analystes de Daiwa Securities dans une note.

Pfizer a justement dû différer de 24 heures la livraison à l'Espagne d'un nouveau lot de son vaccin du fait de difficultés logistiques.

VALEURS

La hausse des marchés européens profite à la totalité des secteurs de la cote à commencer par celui de l'automobile 1,33%, de la chimie 0,97% et de la construction 0,87%.

Air France KLM gagne 1,95%, parmi les plus fortes progressions du SBF 120, derrière Kering (+2,24%), en tête de l'indice.

En tête du Stoxx 600, Delivery Hero avance de 5,66% après avoir dit anticiper la finalisation au premier trimestre du rachat de son concurrent sud-coréen Woowa Brothers après la cession de sa filiale Yogiyo, comme exigée par l'Autorité de la concurrence coréenne.

A WALL STREET

Les contrats à terme sur les indices américains suggèrent pour le moment une ouverture en hausse de l'ordre de 0,4% à 0,6% après une séance en légère progression jeudi à l'issue d'une séance écourtée à la veille du long week-end de Noël.

L'indice Dow Jones a gagné 0,23% à 30.199,87 points, le S&P-500 a pris 0,36% à 3.703,26 points tandis que le Nasdaq Composite a avancé de 0,26% à 12.804,73 points.

L'action Alibaba a pour sa part chuté de plus de 13% après l'annonce par les autorités chinoises de l'ouverture d'une enquête contre le géant du commerce en ligne pour des pratiques monopolistiques présumées.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, le Nikkei a fini en hausse de 0,74%, porté là aussi par les espoirs de reprise mondiale après la signature du plan d'aide américain et le déploiement de vaccins contre le COVID-19.

Les Bourses de Chine continentale ont été soutenues par les solides données sur les bénéfices industriels qui soulignent une nouvelle fois la reprise continue de la deuxième économie du monde.

Les bénéfices des entreprises industrielles chinoises ont augmenté de 15,5% en novembre en rythme annuel à 729.32 milliards de yuans (91,4 milliards d'euros).

Le CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale a pris 0,44%.

A Hong Kong, où l'indice Hang Seng a cédé 0,27%, le titre Alibaba a perdu 7,98%, à un creux de près de six mois. La Banque populaire de Chine a indiqué dimanche avoir demandé au géant des service de paiements, Ant Group, filiale d'Alibaba, de réorganiser ses activités de crédit.

TAUX/CHANGES

Les emprunts d'Etat sont délaissés, traduisant un regain d'appétit pour le risque, avec à la clé une hausse des rendements: celui des bons du Trésor américain remonte de deux points de base à 0,9514% et son équivalent allemand se traite autour de -0,545%

Du côté des devises, le billet vert recule de 0,31% face à un panier de référence et l'euro se traite au-dessus de 1,222 dollar

PÉTROLE

Sur le marché pétrolier, le baril de Brent de mer du Nord gagne 0,45% à 51,52 dollars et celui du brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,46% à 48,45 dollars.

(Laetitia Volga, édité par)