Le plan de relance de la France validé par Bruxelles

·1 min de lecture

Pour revigorer son économie, la France va toucher 39,4 milliards d’euros de l’Union européenne, qui a validé mercredi 23 juin le plan de relance financé en partie par un emprunt européen commun inédit et va verser un premier chèque cet été à Paris. "Je suis heureuse d'annoncer que la Commission soutient le plan de relance français", a déclaré tout sourire Ursula von der Leyen depuis les jardins de l'Elysée, en brandissant avec Emmanuel Macron le dossier d'approbation du plan français. "Cela correspond au versement de 40 milliards d'euros à la France jusqu'en 2026, une contribution extrêmement substantielle", a indiqué le président. Cela permettra "de déployer une politique ambitieuse en matière d'écologie de compétitivité, de cohésion sociale et territoriale", a-t-il ajouté.

Au total, le gouvernement a prévu un plan de relance de 100 milliards d’euros, dont 39,4 milliards financés par ces subventions directes. "Nous pourrons toucher, dans le courant du mois de juillet, le premier versement européen d'un montant de 5 milliards d'euros", a précisé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire. Un second versement de 5 milliards interviendra à l’automne, selon des sources européennes et françaises. Près de la moitié de l'aide européenne sera dédiée à la transition écologique, avec 5,8 milliards d’euros pour la rénovation énergétique des bâtiments, 4,4 milliards pour moderniser le réseau ferroviaire et 1,9 milliard pour développer l’hydrogène décarboné, indique la Commission dans un communiqué. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Espagne : le plan de relance européen de l’économie “pêche par un optimisme simpliste”
Brexit : le Royaume-Uni veut rectifier le protocole sur l’Irlande du Nord, “pas viable”
Blocage du canal de Suez : l'Egypte sera indemnisée par le propriétaire du porte-conteneurs
Covid-19 : face à la hausse du nombre de cas, Israël reporte d'un mois sa réouverture aux touristes
Dans ce pays, les personnes qui refusent de se faire vacciner risquent la prison !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles