Plan de relance européen : pression maximale de la France et Allemagne

Depuis plusieurs mois, à cause de la crise sanitaire, Angela Merkel et Emmanuel Macron ne s’étaient plus affichés ensemble physiquement. Le couple franco-allemand a tenu à montrer leur détermination, leur volonté afin de faire adopter un gigantesque plan de relance au niveau européen : 500 milliards d’euros de subventions qui seraient financées par des dettes européennes mutualisées. Volte-face de l’Allemagne Pour Angela Merkel, c’est un virage à 180 degrés. Elle prônait la rigueur notamment lors de la crise grecque en 2011. Elle met toutes ses forces à convaincre les autres pays comme les Pays-Bas, le Danemark, la Suède et l’Autriche. Emmanuel Macron a souligné que ces pays étaient bénéficiaires nets du marché unique, qu’ils avaient donc intérêt à cette relance. Angela Merkel veut un accord dès le sommet européen des 17 et 18 juillet. Ce sera sa priorité du début de sa présidence de l’Union.