Un plan de relance européen basé sur la solidarité

L’UE va-t-elle changer à cause du coronavirus ? La France et l’Allemagne, c’est inédit, se sont mis d’accord sur un fonds de relance de l’économie, financé par l’Union, d’un montant trois fois supérieur au budget des 27 pays membres. Le couple franco-allemand mise sur la solidarité, en créant une dette européenne, et non un fonctionnement pays par pays. "C’est une percée historique", a déclaré le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire. La Commission empruntera 500 milliards d’euros sur les marchés financiers puis l’argent sera distribué dans les pays. Pour les régions et les filières les plus touchées Les principaux concernés par les subventions seront les pays et secteurs les plus touchés. Une partie sera payée par les États en fonction de ce qu’ils auront reçu, et une autre partie en fonction de leur PIB. Ce n’est pas ceux qui recevront le plus qui rembourseront le plus. La France pourrait rembourser 100 milliards d’euros. Le remboursement serait décalé dans le temps, dans dix ou vingt ans.