Plan quinquennal de la Chine, portrait de Fragonard et variants du Covid-19 : l'actu des sciences en ultrabrèves

·2 min de lecture

Dans cette sélection du 26 mars 2021 : la Chine lance un plan quinquennal mettant en avant la R&D, un portrait de Fragonard a été retrouvé lors d'un inventaire de succession et le point sur les variants du Covid-19.

L'actualité scientifique du 26 mars 2021 c'est :

En fondamental :

  • La France a encore des technologies de pointe en avance sur la Chine.

  • Dans un entretien avec Sciences et Avenir, l'expert Antoine Bondaz prévient que notre pays doit mener ses coopérations en ne mettant pas en péril la sécurité nationale et la compétitivité des entreprises françaises.

  • Les Chinois ont conscience de leurs lacunes et y répondent en insistant sur la R&D dans leur plan quinquennal.

En archéo :

  • Une toile du peintre français Jean-Honoré Fragonard a été identifiée chez un particulier à l'occasion d'un inventaire de succession.

  • Ce chef d'œuvre représente un "Philosophe lisant".

  • Il avait disparu depuis plus de 200 ans et sera mis aux enchères le 26 juin 2021 avec une estimation de 1,5 à 2 millions d'euros.

En santé :

  • A ce stade, trois variants sont considérés comme "préoccupants".

  • L'OMS juge que le variant anglais est 36% à 75% plus contagieux, il serait également 64% plus mortel que le "coronavirus classique".

  • L'efficacité des vaccins n'est pas sensiblement réduite par le variant anglais, mais semble l'être par les variants sud-africain et brésilien.

En espace :

  • Un mécanisme probablement volcanique est à l'origine de la couche gazeuse identifiée autour de l'exoplanète GJ 1132 b.

  • GJ 1132 b est une planète présentant des ressemblances avec la Terre.

  • Après la disparition de sa première atmosphère, une atmosphère secondaire serait apparue sur cette planète et proviendrait de la surface et de l'intérieur de cette dernière.

En nature :

  • L'espèce de grands félins la plus rare au monde est passée devant l'objectif d'un piège photographique en Extrême-Orient russe.

  • Les quatre léopards de l'Amour, nommés ainsi en référence au fleuve qui coule entre la Russie et la Chine, ont été filmés dans un parc national qui a diffusé vendredi ces images tournées en décembre 2020.

  • Ce portrait de famille exceptionnel récompensant les efforts entrepris pour sauver ces animaux menacés d’extinction.

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi