Plan de déconfinement: pas de masques obligatoires dans l'espace public

Geoffroy Clavel

POLITIQUE - C’était pourtant une mesure réclamée par l’opposition de gauche, déjà appliquée par de nombreuses collectivités locales de tous bords politiques, et très largement réclamée par l’opinion publique. L’État ne procédera pas à la distribution générale et gratuite de masques jetables ou lavables à l’ensemble des Français.

Lors de la présentation du détail du plan de déconfinement du 11 mai, le Premier ministre Édouard Philippe l’a reconnu à demi-mots tout en insistant sur le fait que l’État entendait concentrer ses efforts sur des publics cibles.

“L’État va distribuer des masques” gratuitement, a martelé le chef du gouvernement. “Il va distribuer des masques aux professeurs qui devront les porter dans leurs classes, il va distribuer des masques aux agents qui travaillent pour l’État et qui doivent les porter, il va distribuer des masques aux plus vulnérables”, a-t-il énuméré, en rappelant que 5 millions de masques seront distribués gratuitement par les préfets chaque semaine aux malades et aux “plus vulnérables économiquement”.

L’État subventionne l’achat des masques

Tandis que de nombreuses collectivités (régions, départements, mairies) ont décidé de distribuer des masques gratuitement à leurs administrés, le Premier ministre rappelle que 50% du coût d’acquisition de ces masques est supporté par l’État depuis le 13 avril. Une manière de souligner que la générosité de certains élus est en partie rendue possible par l’appui budgétaire offert par le gouvernement.

Le Parti communiste et la France insoumise, entre autres, s’indignent du coût des masques vendus dans le commerce pour exiger une mise à disposition gratuite pour tous. Edouard Philippe juge que cela “correspond à du bon sens si l’on veut que chacun s’équipe dans la durée”, justifiant le plafonnement des prix des masques chirurgicaux dans les pharmacies et la grande distribution.

Pas d’obligation du masque dans l’espace public

Avant la présentation de ce pan de déconfinement, plusieurs élus de grandes...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post