La première exoplanète en orbite autour de trois étoiles découverte ?

·1 min de lecture
Représentation artistique du système stellaire atypique GW Orionis. 
Représentation artistique du système stellaire atypique GW Orionis.

Depuis sa découverte annoncée à l?automne dernier, le système stellaire GW Orionis, situé à 1 300 années-lumière de la Terre, dans la constellation d?Orion, attise la curiosité des scientifiques. Il faut dire que ce groupe de trois astres flanqué d?un large disque de poussières et de gaz, à la forme atypique, n?a rien d?ordinaire. Imaginez trois soleils entourés de deux anneaux nettement séparés par un vide et dont l?un est incliné de 38 degrés par rapport à l?autre. Comment quelque chose d?aussi étrange a bien pu se former ?

Dans un premier temps, ses découvreurs avaient imaginé que les interactions gravitationnelles entre les étoiles de cet étrange attelage pouvaient être à l?origine de la déchirure de son disque dit protoplanétaire (parce que des planètes peuvent s?y former). Une thèse qui vient d?être remise en cause par une étude récemment publiée dans la revue scientifique Monthly Notices of the Royal Astronomical Society.

Selon ses auteurs, la gravité conjuguée des trois étoiles ne peut pas suffire à expliquer les observations. Cependant l?équipe internationale de chercheurs comprenant un astrophysicien français émet une autre hypothèse des plus séduisantes. La déchirure du disque de gaz et de poussières serait en réalité le fait d?une grosse exoplanète de type Jupiter (voire plusieurs) qui serait en train de creuser cette brèche en temps réel. Ce qui serait du jamais-vu !

Un cas unique

D?autant que, parmi les plus de 4 700 exoplanètes connues à ce jour [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles