Pour la planète : Nicolas Plain en parapente pour sauver les Alpes

Marie Herenstein

Il a un CV qui force le respect (écoles Polytechniques et Ponts-et-Chaussées) et travaille actuellement à l'université Grenoble-Alpes sur une thèse autour de l'énergie en Afrique et en Asie du sud-est. Nicolas Plain est aussi un parapentiste chevronné qui n'hésite pas à grimper sur les hauteurs grenobloises pendant sa pause déjeuner pour une petite session de vol acrobatique au dessus de la vallée du Grésivaudan. Il fallait bien que ce sympathique et dynamique jeune-homme de 28 ans trouve le moyen d'allier travail et passion. Surtout qu'en habitant dans les Alpes, il est aux premières loges des boulversements climatiques.

Après avoir créé l'association En l'air pour la terre pour partager les connaissances en matière de sciences du climat, s'être intégré à diverses équipes, toujours autour de ses thématiques de prédilection, et avoir traversé les Alpes en parapente, à pied et à vélo l'été dernier, Nicolas s'est lancé dans une nouvelle aventure : la télévision.

Des solutions locales et réplicables

Il travaille depuis quelques mois en tant que co-auteur à la réalisation d'une série documentaire: "Il faut sauver les Alpes". Un projet ambitieux qu'il présente avec la glaciologue Heidi Sevestre, pour une diffusion fin novembre sur Ushuaia TV. Pour cette série qui alterne vols et séquences à terre, Nicolas et l'équipe de La Jolie Prod souhaitent (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi