La planète est libérée de l’essence au plomb, assure l’ONU

·1 min de lecture
Le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) avait alerté sur la toxicité de l'essence au plomb il y a plusieurs années.
Le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) avait alerté sur la toxicité de l'essence au plomb il y a plusieurs années.

L?essence au plomb, c?est fini. Le Programme des Nations unies pour l?environnement (PNUE) a annoncé lundi 30 août que plus aucun pays du monde n?en utilisait désormais. Le PNUE estime qu?il s?agit là d?une « étape majeure » qui permettra de sauver chaque année plus de 1,2 million de vies et d?économiser plus de 2 400 milliards de dollars. Près d?un siècle après les premiers avertissements sur les effets toxiques de l?essence au plomb, l?Algérie, dernier pays à utiliser ce carburant, a épuisé ses stocks le mois dernier, a ajouté le PNUE.

« L?application réussie de l?interdiction de l?essence au plomb constitue une étape majeure pour la santé dans le monde et pour notre environnement », s?est félicitée Inger Andersen, directrice exécutive du PNUE, dont le siège est situé dans la capitale kényane, Nairobi. La disparition de ce carburant marque « la fin d?une ère toxique », a souligné dans un communiqué Thandile Chinyavanhu, chargée des campagnes de Greenpeace sur le climat et l?énergie pour l?Afrique. « Cela montre clairement que si nous pouvons éliminer progressivement l?un des combustibles polluants les plus dangereux du XXe siècle, nous pouvons éliminer absolument tous les combustibles fossiles », a-t-elle ajouté.

L?essence au plomb indésirable depuis? 1924

Il y a encore vingt ans, plus d?une centaine de pays utilisaient l?essence au plomb, malgré des études scientifiques la pointant comme cause de morts prématurées, d?effets néfastes sur la santé et de poll [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles