Plainte pour viol contre PPDA classée sans suite: Florence Porcel saisit de nouveau la justice contre l'ex-présentateur

·2 min de lecture
Florence Porcel à Boulogne-Billancourt dans les Hauts-de-Seine, le 7 janvier 2014 - MARTIN BUREAU © 2019 AFP
Florence Porcel à Boulogne-Billancourt dans les Hauts-de-Seine, le 7 janvier 2014 - MARTIN BUREAU © 2019 AFP

Quelques heures après la décision du tribunal de Nanterre de classer "sans suite" l'enquête pour viols visant le journaliste Patrick Poivre d'Arvor, l'une des plaignantes souhaite aller plus loin. Florence Porcel a de nouveau porté plainte ce vendredi avec constitution de partie civile, ce qui entraîne automatiquement l’ouverture d’une information judiciaire, a indiqué son avocat Emmanuel Moyne.

"Florence Porcel ne comprend pas cette décision de classement sans suite qui a été rendue aujourd’hui par le parquet de Nanterre. Elle a déposé plainte pour des faits qu’elle qualifie de viol et qui sont intervenus en 2009, des faits qui ne sont pas prescrits. Elle a apporté au soutien de sa plainte un certain nombre d’éléments précis et circonstanciés qui viennent corroborer son récit et qui n’ont pas été pris en compte", a expliqué ce dernier.

Dans ce dossier, plus de vingt femmes avaient témoigné devant les enquêteurs au total. Cinq d'entre elles avaient dénoncé des faits de viol et six des faits d'agression sexuelle ou de tentative d'agression sexuelle. Sept plaintes avaient été déposées.

Enquête "fouillée" et "scrupuleuse"

Quelques minutes plus tard, invitée à notre antenne, l'avocate du journaliste a livré sa version sur le classement sans suite de cette enquête, qui pour elle était "la seule décision qui pouvait être rendue".

"La justice a travaillé pendant quatre mois, pendant quatre mois une enquête approfondie a été menée, 23 personnes ont été entendues, la plaignante principale madame Porcel a été entendue à deux reprises, nous avons apporté des éléments de défense, des preuves, ces indications ont été vérifiées de façon scrupuleuse par les enquêteurs. C’est au terme d’une enquête fouillée que le parquet de Nanterre a rendu cette décision de classement sans suite", a défendu Maître Jacqueline Laffont.

Par la suite, la femme de loi s'en est prise à Florence Porcel, qu'elle accuse d'avoir orchestré une campagne médiatique autour de sa plainte.

"Cette affaire est celle de madame Porcel, elle s’est largement médiatisée puisqu’elle a orchestré sa plainte par une campagne médiatique largement et je trouve complaisamment soutenue par les médias. Il aurait été sain que l’enquête avance avant de se prononcer à ce point", tacle-t-elle.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles