Plainte contre la pilule de 3ème génération : «Je dois prévenir les filles»

Une jeune femme porte plainte contre le groupe pharmaceutique Bayer, accusant le traitement contraceptif d'être à l'origine de son AVC.

Marion Larat, 25 ans, handicapée à 65% depuis un AVC qu’elle impute à la pilule dite 3e génération et qui attaque le laboratoire Bayer au pénal, a déclaré vendredi à l’AFP qu’elle se doit de «prévenir les filles» et que son «combat» est de dire que «personne ne doit prendre la pilule 3e génération». 

«J’ai vraiment la haine contre Bayer, j’ai vraiment la haine contre l’État mais surtout je dois prévenir les filles», a-t-elle déclaré la jeune femme à un vidéaste de l’AFP dans le cabinet de son avocat bordelais, Me Jean-Christophe Coubris. «Personne, personne, personne ne doit prendre la pilule 3e et 4e génération. C’est mon combat et celui de mes parents», a-t-elle affirmé.

Les avocats de Marion Larat ont porté plainte contre le directeur général de Bayer Santé pour «atteinte involontaire à l’intégrité de la personne humaine». Cette plainte, qui devait être déposée vendredi au parquet de Bobigny et que l’AFP a pu consulter, vise aussi le directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), qui n’a pas demandé le retrait de cette pilule du marché, contrevenant ainsi au principe de précaution, selon les avocats.

Marion Larat a expliqué à l’AFP qu’elle prenait depuis trois mois la pilule de 3e génération Meliane, commercialisée par le groupe de chimie-pharmacie Bayer, lorsqu’un AVC l’a plongée dans le coma, le 13 juin 2006. Elle dit aujourd’hui souffrir de «séquelles graves malgré les progrès» réalisés depuis, ainsi que de «mutilations graves au niveau du pied» et d’une «main droite morte».

«J’ai subi neuf opérations, trois du crâne, une du cœur et plusieurs de la jambe et du pied. Ma vie a radicalement changé. Je fais une crise d'épilepsie par mois» et «je suis beaucoup fatiguée (sic) car une partie de mon cerveau a brûlé», a-t-elle indiqué. C’est tardivement, à partir de 2010, qu’elle indique avoir fait (...) Lire la suite sur Liberation.fr

Remise en état des Baumettes : «c'est la montagne qui accouche d'une souris»
Négociations crispées sur les retraites complémentaires
Terminus pour les «petits gris»
«Aurore Martin garde bon espoir que cela se finisse bien»
En Slovaquie, le scandale de la stérilisation forcée des Roms

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.