Plages secrètes : dans le massif de l'Estérel, un coin de paradis à l'abri des regards

Une terre d'ocre au milieu d'une eau turquoise, et une roche volcanique vieille de 250 millions d'années, derrière laquelle se cache des criques sauvages. Dans le Var, au cœur du massif de l'Estérel, la plage de la calanque de Saint-Barthélemy est un secret bien gardé. Avant de l'atteindre, il faut descendre des escaliers façonnés à même la pierre. Célia Coderch, sophrologue, adore venir y méditer "seule et en toute quiétude". Une vie sous-marine dense Sous l'eau, le spectacle est également de toute beauté : la réserve marine est très riche en biodiversité. Des milliers de petits poissons s'acoquinent avec l'herbier de Posidonie. Cédric Genin, apnéiste, adore s'immerger dans ses eaux limpides. "C'est relativement abrité, donc on arrive à avoir une eau relativement calme, qui permet de nager et faire de l'apnée toute l'année", explique ce dernier. Parmi les trésors cachés de la calanque de Saint-Barthélemy, des grottes sous-marines, prolongement de la rhyolite qui s'est fracturée sous l'eau. À la surface, quelques rares baigneurs profitent de la mer d'émeraude, se réjouissant de "son côté nature sauvage" et "romantique". Sculptées par le vent, les roches rouges du massif de l'Estérel s'étendent sur 32 000 hectares. Dans ce site classé Natura 2000, il est également possible d'admirer les espèces protégées, ou encore de s'enivrer des effluves de pins.