Les plages d'Israël touchées par une marée noire aux dommages irréversibles

·1 min de lecture

Les autorités israéliennes recherchent activement le cargo qui a vidangé ses cales au large des côtes israéliennes polluant une grande partie des plages sur le littoral méditerranéen. Une partie des dommages seraient irréversibles.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Les experts sont unanimes, c’est une des pires catastrophes écologiques qu’ait connu Israël. Des tonnes de mazout ont déferlé sur pas moins de 170 kilomètres de plages méditerranéennes déversées dans la mer par un navire inconnu actuellement recherché par les autorités israéliennes.

Eliane Lezmi, une militante de l’ONG écologiste Nikyon Kapayim, littéralement « les mains propres », lance un signal d’alarme face à cette marée noire. « Cette marée noire actuelle en Israël est un avant-goût de ce qui nous attend. Prochainement, le pétrole des Émirats arabes unis va traverser Israël, d'Eilat et ressortir à Ashkélon en passant par un pipeline. Ça représente 120 pétroliers à Eilat par an, et 120 pétroliers par an aussi à Ashkélon, tout cela avec les risques qui vont avec... »

Pendant tout le week-end, des volontaires ont nettoyé les plages. Renforcés ensuite par des unités de l’armée israélienne. C'est un véritable désastre pour la faune maritime. Le cadavre d’une jeune baleine de 17 mètres de long a échoué sur une plage du sud d'Israël.

Le quotidien Yediot Aharonot a d’ores et déjà averti ses lecteurs : « La plage que vous fréquenterez l’été prochain n’aura plus rien à voir avec celle que vous avez connue par le passé ».