Placido Domingo : l'Espagne défend la présomption d'innocence du célèbre ténor

franceinfo Culture avec agences

Les accusations de harcèlement sexuel pesant sur le ténor Placido Domingo, un des plus célèbres artistes espagnols, ont suscité des appels au respect de la présomption d'innocence dans son pays natal. Plusieurs représentants du milieu de l'opéra en Espagne ont décrit l'artiste, marié depuis des décennies, comme "un homme à femmes", tout en assurant n'avoir jamais constaté d'actes de harcèlement de sa part.

Le célébrissime chanteur, né il y a 78 ans à Madrid, fait face depuis le 13 août à une série d'accusations de harcèlement sexuel qui ont poussé l'opéra de Los Angeles à annoncer une enquête et deux grandes salles américaines à annuler des représentations. Mais l'opéra de Valence, dans l'est de l'Espagne, a annoncé qu'il maintenait pour le moment la participation du ténor aux quatre représentations de Nabucco de Giuseppe Verdi prévues pour à partir du 2 décembre. Dans un communiqué, le Palais des Arts de cette ville dit attendre que la justice rende sa "décision sur les faits pour agir en conséquence et prendre une mesure appropriée, préservant ainsi la présomption d'innocence". Cet opéra dit n'avoir pas reçu de plaintes ni eu connaissance d'"aucune sorte de harcèlement" à l'encontre de son propre personnel.

"Il faut (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi