Quelle place pour la vitamine C dans le traitement contre l'anémie ?

Julien Hernandez, Rédacteur scientifique
·2 min de lecture

Il est communément admis, dans les cursus médicaux et de diététique, que la vitamine C est un des facteurs favorisant l'absorption du fer non héminique. Si le raisonnement mécaniste est correct, les preuves empiriques sont contradictoires. Dans les expériences réalisées, la vitamine C contenue dans les aliments a un effet très variable sur l'absorption du fer d'un même repas. Aussi, concernant le traitement, les recommandations pratiques de gestion des anémies délivrées par la Société britannique de gastroentérologie suggèrent que la vitamine C peut augmenter l'absorption du fer, tout en déclarant qu'il n'existe aucune donnée fiable d'une telle supplémentation dans la littérature scientifique.

Quelques rappels physiologiques 

L'absorption du fer par votre organisme est quelque chose de complexe. Elle se déroule au sein de votre duodénum et du haut de votre jéjunum, les premières parties de votre intestin. Vous n'absorbez généralement que 10 % du fer total que vous consommez. Ce dernier est présent dans les aliments sous deux formes :

  • le fer héminique, Fe 2 +, lié à une protéine : l'hème. « Cette protéine, qui entoure le fer, le protège et l'empêche de se lier à une autre molécule qui pourrait entraver son absorption », explique Sébastien Démange, médecin généraliste qui a réalisé sa thèse sur la relation médecin-patient au regard du végétarisme. Ce Fe 2+ se trouve dans les produits animaux comme la viande et le poisson. 

  • le fer non héminique (Fe 3+, libre ou lié à la transferrine) dans les produits végétaux, les produits dérivés d'animaux (œufs et produits laitiers) et dans les compléments alimentaires.

Leur absorption est différente. Premièrement, tous les deux sont sous le joug de l'hepcidine (une hormone découverte en 2001) produite par le foie, qui régule le métabolisme du fer via différentes stratégies. Néanmoins, le fer héminique est plus facilement absorbé par vos entérocytes (les cellules de votre intestin) car sa voie d'absorption n'est pas régulée...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura