Une place de moins pour les clubs français en Ligue européenne féminine

Engagés en Ligue européenne cette saison, Manon Houette (ici en équipe de France) et Chambray devront faire mieux que leur 6e place de l'an passé pour retrouver la Coupe d'Europe en 2023-2024. (B. Paquot/L'Équipe)

Conséquence des nouveaux classements annuels de la Fédération européenne (EHF) : le Championnat de France féminin n'aura plus que trois billets automatiques pour la Ligue européenne (C2) la saison prochaine, contre quatre cette saison.

La Fédération européenne (EHF) a modifié la recette de ses classements annuels, qui déterminent le nombre de places de chaque pays dans les différentes Coupes d'Europe en fonction des résultats des trois saisons précédentes. Alors qu'il y avait jusqu'à présent un seul « ranking » par sexe pour la Ligue des champions (C1) et la Ligue européenne (C2), elle a mis en place pour la saison prochaine un classement distinct pour chaque compétition, afin de mieux refléter le niveau des différents Championnats nationaux.

lire aussi


Calendrier/résultats de la Ligue Butagaz Energie

Le nouveau classement aura pour conséquence de faire perdre un représentant en C2 au Championnat de France féminin pour l'exercice 2023-2024. La Ligue Butagaz Energie, qui était 2e du classement global l'an passé, se retrouve 3e en Ligue des champions et 5e en Ligue européenne. L'an prochain, elle ne disposera plus que de trois places garanties en Ligue européenne, en plus du billet automatique en Ligue des champions. Avec toujours la possibilité (quasi assurée) de demander une invitation supplémentaire dans chaque compétition.

Statu quo chez les hommes


Cette saison, Metz (directement qualifié) et Brest (qualifié pour la C2 et « promu » sur invitation) disputent la Ligue des champions alors que Paris 92, Besançon, Nantes (directement qualifiés) et Chambray (invité) sont engagés en Ligue européenne. La 6e place, obtenue par les Chambraysiennes la saison passée, ne sera plus qualificative pour 2023-2024.

Chez les hommes, la France conserve sa troisième place dans les deux compétitions. La Liqui Moly Starligue aura donc toujours une place garantie en Ligue des champions et trois en Ligue européenne, plus une invitation possible dans chaque compétition.

lire aussi


L'actualité du handball