"A la place de Laurent Ruquier je n'aurais pas accepté" : Thierry Ardisson réagit à l'arrivée de Léa Salamé dans "On est en direct"

·1 min de lecture

Le samedi 4 septembre prochain, France 2 lancera la nouvelle saison de son talk-show hebdomadaire de deuxième partie de soirée On est en direct. Une nouvelle édition animée par le duo inédit : Laurent Ruqier et Léa Salamé, qui fera la part belle à la politique, pour commenter et suivre l’actualité de la campagne des élections présidentielles de 2022. En effet, le binôme d'animateurs recevra un invité de choix pour le premier numéro d'On est en direct de la rentrée en la personne du Premier ministre Jean Castex.

À lire également

Hôtel du temps (France 3) : Jean Gabin et Lady Di renaissent grâce à l'intelligence artificielle (VIDEO)

Interrogé par nos confrères du Parisien, sur l'arrivée de la journaliste dans l'émission, l'animateur-producteur Thierry Ardisson a livré un avis bien tranché : "Je n’aurais pas accepté à la place de Ruquier" a t-il déclaré avant de s'expliquer : "Quand j’ai lancé « Rive droite/Rive gauche », sur Paris Première, le patron de l’époque voulait me mettre avec Élisabeth Quin. J’ai refusé. Une interview, ça se fait entre quat’z’yeux". Celui qui est surnommé "l'homme en noir" ajoute :

"Mais j’adore Laurent. J’aurais bien aimé tro... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles