« Place aux jeunes » : A 19 ans, Lucas cumule travail étudiant et engagements associatifs

·1 min de lecture

PODCAST - Dans le podcast « Place aux jeunes », entretien avec Lucas, 19 ans, partagé entre ses études d’histoire dans le Nord et des engagements forts !function(e,t){var c,a;(c=t.createElement("script")).src="https://podcasts.20minutes.fr/v1/embed/7aca419dd37df03869b0601d726c7dfd557dad81.js",c.async=1,(a=t.getElementsByTagName("script")[0]).parentNode.insertBefore(c,a)}(0,document);

A quelques mois de l’élection présidentielle, que pensent les jeunes de notre pays ? Quels sont leurs rêves, leurs aspirations, leurs peurs ? A quoi ressemble leur quotidien ? Quel est leur regard sur la campagne et l’échéance électorale à venir ? Qui sont vraiment les 15-25 ans ? Il faut aller à leur rencontre, les interroger, les écouter. Loin des clichés, donner la parole à cette génération trop souvent décrite comme sacrifiée, irresponsable ou désenchantée.

La fac, les engagements

Le podcast Place aux jeunes vise à mettre en lumière la jeunesse française dans sa diversité, par des interviews avec des jeunes de moins de 25 ans. Pour ce quatrième épisode, entretien avec Lucas, 19 ans.

Lucas est venu en aller-retour depuis la banlieue lilloise pour notre échange. Il ne peut pas rester très longtemps car, à 17h30, il doit être de retour à Linselles, où il travaille au centre aéré, en parallèle de ses cours. Dommage. Je serais bien restée des heures à échanger avec cet étudiant en deuxième année d’histoire à la fac. Souven(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
« Place aux jeunes » : Cordélia, être une jeune femme de 18 ans en 2022
« Place aux jeunes » : Pourquoi Maïwenn, 17 ans, a-t-elle choisi un CAP pâtisserie ?
« Place aux jeunes » : Comment Valentin, 17 ans, vit-il sa transidentité au lycée ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles