Pizzas Buitoni : y a-t-il des failles dans les contrôles sanitaires ?

© LAURE BOYER / HANS LUCAS VIA AFP

Après la gamme Fraîch'Up, une autre gamme de la marque Buitoni est accusée d'être contaminée à la bactérie E.coli. La répression des fraudes assure pourtant qu'il y a pour le moment pas de lien établi entre ces pizzas et les intoxications recensées. Un verdict provisoire qui pose question, notamment sur les contrôles effectués dans les usines de production.

Y a-t-il des défaillances dans les contrôles sanitaires ? Après une nouvelle plainte déposée contre la marque Buitoni, cette fois-ci pour une autre de ses gammes de pizzas, la Bella Napoli, les usines de production sont passées au crible des autorités sanitaires. Et les méthodes posent question. En effet, depuis la crise de la vache folle, et pour garantir un processus de veille continu, les autorités demandent aux industriels de se contrôler eux-mêmes en cas de contamination. L'usine est censée prévenir les pouvoirs publics pour déclencher le retrait du produit.

Les autorités, elles, n'interviennent que s'il y a auto signalement. Pourquoi ? Parce qu'il manque des enquêteurs à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, la DGCCRF.

Des effectifs au sein des enquêteurs diminués

"On a un peu la même approche finalement que le gendarme au bord de la route. Moins on voit les personnes, moins on en a peur. Il est vrai que s'il y avait une forte pression de contrôles, peut-être que d'autres dispositions seraient prises", analyse Johann Pascot est secrétaire général du syndicat CFTC à la DGCCRF.

>> Retrouvez Europe soir week-end en podcast et en replay ici

En presque 20 ans, les effectifs au sein des enquêteurs ont fortement diminué. "Pour vous donner une idée, quand je suis arrivé à la DGCCRF en 2005, il y avait un peu plus de 4.000 agents. Aujourd'hui, nous sommes en moyenne à moins de 3.000. Sachant que dans ces 3.000, bien é...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Scandale Buitoni: Une deuxième gamme de la marque visée par une plainte

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles