Les pistes de l'aéroport d'Orly envahies par des militants écologistes

Des militants d'Extinction Rébellion sur les pistes d'Orly

Une dizaine de militants d’Extinction Rébellion est parvenue à envahir une piste de l’aéroport d’Orly, où le trafic aérien reprenait ce vendredi après plusieurs mois d’interruption en raison du Covid-19.

La reprise du trafic aérien à Orly ne s’est pas déroulée comme prévu, ce vendredi matin. Une dizaine de militants d’Extinction Rébellion est parvenue à envahir une piste, et ainsi à empêcher le décollage d’un avion Air Corsica, à destination de Bastia.

Une opération menée le jour de la réouverture de l’aéroport, fermé depuis le mois de mars en raison de la crise du Covid-19. Equipés de banderoles sur lesquels on pouvait lire “Sauvons les vivant.es, pas les avions”, “Orly c’est fini” ou encore “15 milliards pour relancer la catastrophe”, les militants ont occupé la piste vers 10 heures.

Après avoir empêché le décollage de l’avion à destination de Bastia, les militants se sont assis sur la piste, où les gendarmes sont intervenus pour procéder tout d’abord à des relevés d’identité. À 10h50, la piste était toujours occupée, l’avion bloqué au sol.

Ils réclament l’interdiction des vols intérieurs

Une banderole en référence au plan de 15 milliards d’euros débloqué par l’Etat pour soutenir la filière aéronautique, et sauver 100 000 emplois sur les 300 000 de cette filière. Parmi les revendications évoquées, l’interdiction des vols intérieurs. Les militants dénoncent une “opération de com’” du gouvernement “sur l’interdiction de quelques vols intérieurs” alors qu’en parallèle, le gouvernement “ finance à coup de milliards la relance de l’industrie aéronautique”.

Le gouvernement a annoncé sa volonté d’interdire les vols intérieurs quand une alternative en train est possible en moins de 2h30. Les vols entre Paris et Bordeaux sont par exemple concernés.

Suite à cette action, le groupe Aéroports de Paris annonce porter plainte après l’intrusion qui a brièvement perturbé le trafic à Orly.