Sur la piste des droits civiques américains à Jackson, dans le Mississippi

Sur la piste des droits civiques américains à Jackson, dans le Mississippi

La ville de Jackson, dans le Mississippi, a été au cœur du mouvement des droits civiques aux États-Unis dans les années 1950 et 1960.

Lieu de résidence d'activistes comme Medgar Evers et site de certaines des manifestations les plus importantes de l'époque, Jackson a été au centre de la lutte pour l'égalité aux États-Unis.

De toutes les villes du Sud américain, Jackson raconte à la fois les tristes histoires de l'oppression et de l'esclavage, et les histoires inspirantes de la lutte contre le racisme.

Il est encore possible de visiter le lieu des sit-ins de 1963 qui ont incité le président John F. Kennedy à s'élever contre la ségrégation, ainsi que la gare routière Greyhound rendue célèbre par les Freedom Rides de 1961.

Le Mississippi Freedom Trail traverse la ville, voici quelques arrêts incontournables pour vous aider à découvrir l'histoire poignante de Jackson.

Découvrez la maison de Medgar Evers, un pionnier des droits civiques

Euronews
La maison d'Emmett Till - Euronews

Medgar Evers, un habitant de Jackson, a été l'un pionnier des droits civiques. Parmi les nombreux Afro-Américains qui ont combattu pendant la Seconde Guerre mondiale, Medgar Evers est revenu d'Europe après avoir participé au débarquement en Normandie, mais il s'est vu refuser l'accès au bureau de vote sous la menace d'une arme.

En réaction, Evers est devenu un militant des droits civiques, aidant à organiser des événements d'inscription sur les listes électorales pour protester contre les lois locales de ségrégation Jim Crow.

L'une de ses premières campagnes marquantes consista à boycotter les stations-service qui refusaient aux Noirs américains l'accès à leurs toilettes. Evers est ensuite devenu un agent de terrain pour la National Association for the Advancement of Colored People, et il a lutté sans relâche contre la ségrégation dans l'enseignement.

Après avoir lancé une enquête sur le lynchage d'Emmett Till, Evers s'est attiré la colère des suprématistes blancs et a fini par être abattu alors qu'il portait chez lui des t-shirts portant l'inscription "Jim Crow Must Go".

La maison qu'Evers partageait avec sa femme et sa famille a été restaurée et transformée en un musée en son honneur. C'est une visite incontournable lors d'un séjour à Jackson.

Découvrez toute l'histoire au Musée des droits civiques du Mississippi

Euronews
Musée des droits civiques du Mississippi, Jackson - Euronews

Aucune expérience du Civil Rights Trail à Jackson ne serait complète sans une visite au Musée des droits civiques du Mississippi.

Dans ce musée unique et émouvant, les histoires du mouvement des droits civiques sont racontées par ceux qui l'ont vécu.

Dans huit galeries, il est décrit le parcours des Afro-Américains depuis la traite transatlantique des esclaves jusqu'à aujourd'hui, en passant par la reconstruction après la guerre civile, Jim Crow, Brown v. the Board of Education, ou encore le meurtre d'Emmett Till.

Les récits personnels de ceux qui ont été touchés par cette époque cruciale et les objets uniques exposés permettent de remonter le temps, tandis que la beauté de l'architecture et des œuvres d'art offre une expérience méditative.

Découvrez la culture du blues dans les bars locaux

Euronews
Les concerts sont fréquents à Jackson - Euronews

On ne peut pas parler des droits civiques sans parler du blues, le genre musical qui a donné une voix à l'expérience noire dans le Sud américain.

Le delta du Mississippi est l'endroit où le blues est né, et Jackson abrite des juke joints et des bars de blues classiques qui maintiennent l'esprit du blues en vie.

À une époque, le quartier historique de Farish Street était le cœur de la culture afro-américaine, et bien qu'il ne soit plus que l'ombre de sa gloire d'antan, il est toujours possible de s'y rendre pour visiter l'authentique juke joint F. Jones Corner.

F. Jones Corner sert des plats classiques et réconfortants dans une atmosphère communautaire. Des spectacles de groupes de blues locaux et régionaux font vivre la musique dans ce lieu historique classé au niveau national.

Pendant ce temps, Hal & Mal's, un autre incontournable de la région, offre régulièrement des concerts tout en proposant une délicieuse cuisine du Sud. Un lieu authentique pour tous ceux qui espèrent goûter aux vraies saveurs de Jackson.

Visite du quartier historique de la rue Farish

Autrefois le plus grand centre d'entreprises appartenant à des Noirs au Mississippi, Farish Street est aujourd'hui un monument de la vie culturelle et sociale afro-américaine pendant la ségrégation.

Pendant le boom de l'après-guerre, dans les années 1940-1950, Farish Street grouillait de clients, les résidents noirs du Mississippi qui y développaient leur propre communauté et leurs propres lieux de commerce, car les lois Jim Crow leur interdisaient l'accès aux espaces blancs.

À la suite de la loi sur les droits civiques de 1964, de nombreux Afro-Américains ont déplacé leurs commerces, entraînant le déclin du quartier malgré de nombreuses tentatives de revitalisation.

Farish Street est toujours inscrite au Registre national des lieux historiques et comporte des marqueurs commémoratifs sur les bâtiments importants restants, comme le théâtre Alamo.