Piscines non déclarées: l'intelligence artificielle au service de l'administration fiscale française

Elle est devenue centrale dans notre vie quotidienne... L'intelligence artificielle est également utilisée désormais par l'administration fiscale française qui scrute depuis le ciel les piscines non déclarées. Depuis l'an dernier, grâce aux images satellites, elle en a détecté plus de 20 000 dans neuf départements tests.

Plus de 20 000 piscines non déclarées, cela représente un manque à gagner de près de 10 millions d'euros pour l'administration fiscale française qui a ciblé dans un premier temps neuf départements : Alpes-Maritimes, Var, Bouches-du-Rhône, Ardèche, Rhône, Haute-Savoie, Morbihan, Maine-et-Loire et Vendée.

Baptisé "Foncier Innovant", ce dispositif, mené en partenariat avec Google, doit être étendu à l'ensemble du territoire français. Il pourrait permettre de faire rentrer au total 40 millions d'euros dans les caisses de l’État, selon les estimations de la Direction générale des Finances publiques.

Avec la multiplication des épisodes de canicule, de nombreux propriétaires ont décidé d'installer une piscine sur leur parcelle, tout en omettant ou en oubliant de la déclarer. Or, une piscine, qu'elle soit enterrée ou hors-sol, augmente la valeur d'un logement et donc le montant de la taxe foncière et éventuellement de la taxe d'habitation.

A terme, cette surveillance numérique devrait viser aussi des agrandissements tels que les vérandas, les abris de jardin ou autres dépendances.