4 précautions à prendre avant d’installer une piscine chez soi

4 précautions à prendre avant d’installer une piscine chez soi

Les ventes de piscines grimpent en flèche depuis la fin du confinement. En vue de l’été, vous êtes nombreux à rêver de nager dans votre jardin. Avant d’y succomber, il convient de faire les choses dans l’ordre.

Avec 2,7 millions de piscines privées, la France est le deuxième pays le plus équipé au monde. Depuis le confinement, les demandes explosent et les piscinistes ont la tête sous l’eau. De quelques centaines d’euros à plusieurs milliers d’euros, il y en a pour tous les budgets. Voici quelques conseils pour ne pas que la baignade vire au cauchemar. 

1- Faites les choses dans les règles 

Pour profiter pleinement de votre piscine et barboter l’esprit léger, il convient d’avoir fait toutes les démarches en amont puisque des autorisations peuvent s’avérer nécessaires. Même pour une petite piscine, à partir de 10 m2, une déclaration de travaux est nécessaire. Si la surface n’excède pas 10 mètres carrés, nul besoin de demander une autorisation sauf si la piscine est située en zone protégée. 

À LIRE AUSSI >> Êtes-vous concerné par la taxe "abri de jardin" ?

Pour les bassins entre 10 et 100m², une déclaration préalable de travaux est obligatoire. Un permis de construire est, lui, indispensable si vous prévoyez de construire une piscine de plus de 100m². Dans tous les cas, pensez à consulter le service de l'urbanisme de votre mairie pour être certain d’être dans les règles. 

2- Respectez la distance de 3 mètres 

Il ne faudrait pas que l’installation de votre piscine tourne à la guerre des voisins. La législation est d'ailleurs très claire à ce sujet : les règles du Code de l'Urbanisme relatives à l'occupation des sols imposent de prévoir une distance obligatoire de 3 mètres entre la clôture de votre voisin et les bords de votre bassin. En-deçà de ce chiffre, vous êtes susceptibles d’avoir des ennuis. 

3- Réfléchissez à l’emplacement idéal

“Moi je verrai bien la piscine à côté du potager”, “Ici, elle serait parfaite. C’est l’endroit le plus isolé de la maison”, “Je préfère la voir la plus proche possible de la terrasse”. Au moment de choisir l’emplacement de la piscine, chaque membre de la famille donnera son avis.

À LIRE AUSSI >> Quelle piscine hors sol choisir et où la commander ?

Premier des critères à prendre en considération : l’exposition. Vous en profitez plus longtemps si elle est exposée à l’endroit le plus ensoleillé de votre jardin. Rien de plus désagréable que de nager à l’ombre et en ayant froid. Si vous ne voulez pas passer l’été l’épuisette à la main, ne collez pas votre bassin à la végétation. Dernier conseil et pas des moindres : prêtez attention au sens des vents dominants afin que votre piscine soit dirigée efficacement vers le système de filtration.

4- Prévenez votre assureur 

Une fois la piscine posée, il ne vous reste qu’à prévenir votre assurance. Parce que l’usage de la piscine est couvert par la responsabilité civile du propriétaire, il n’est donc pas nécessaire de souscrire une assurance dédiée pour être protégé face aux accidents. En revanche et selon votre contrat de responsabilité civile, il peut être très utile d’ajouter des options pour couvrir les accidents qui pourraient arriver.