“La pire sécheresse depuis quarante ans” : l’Afrique de l’Est au bord de la catastrophe humanitaire

PHOTO MIKE HUTCHINGS / REUTERS

“La pire sécheresse qu’ait connue l’Afrique de l’Est au cours de quarante dernières années menace l’avenir de plusieurs pays”, s’alarme Newlines dans une longue enquête consacrée à une catastrophe climatique et humaine. Même inquiétude pour Al-Jazeera, qui indique que ce sont près de 20 millions de personnes qui risquent ainsi la famine. “Le nombre de personnes souffrant de la faim en raison de la sécheresse, qui est actuellement estimé à 14 millions, pourrait passer à 20 millions”, précise le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies.

Concrètement, 6 millions de Somaliens, soit près de la moitié de la population, sont déjà confrontés à une crise alimentaire extrême, et il y a “un risque réel de famine dans les mois à venir” si les conditions actuelles persistent, précise le PAM.

Au Kenya, surtout dans le nord du pays, où les communautés sont très dépendantes de leur bétail, un demi-million de personnes sont menacées. Le nombre de Kényans ayant besoin d’aide alimentaire a plus que quadruplé en moins de deux ans, a indiqué l’agence onusienne.

Déjà, des conséquences sociales sont observables. Ainsi Mother Jones se fait l’écho des alarmes de l’Unicef. Selon l’organisation onusienne de protection de l’enfance, en Éthiopie la sécheresse est synonyme d’une augmentation “spectaculaire” du nombre de mariages d’enfants. Alors que le pays attend la pluie depuis trois ans, de nombreuses jeunes filles risquent désormais d’être mariées beaucoup trop jeunes. Dans certaines zones du pays, les cas de mariages d’enfants ont augmenté de 51 %. En outre, plus de 600 000 enfants auraient abandonné l’école à cause de la sécheresse.

Le PAM en appelle à l’aide internationale, car ce sont 473 millions de dollars, soit 449 millions d’euros, qui seront nécessaires au cours des six prochains mois pour pallier cette catastrophe.

L’action humaine en cause

Cette sécheresse extrême laisse la Corne de l’Afrique au bord d’une catastrophe humanitaire, puisque ce sont les récoltes et le bétail qui sont touchés, forçant ainsi un grand nombre de personnes à quitter leur maison à la recherche de nourriture et d’eau. Des exodes épars viennent s’ajouter à l’ampleur de la crise.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles