Le pire de Donald Trump dans le texte

Libération.fr


Voilà maintenant cent jours que le monde sursaute à chacun des dérapages, quasi quotidiens, de Trump. Extrait des bévues les plus croustillantes.


«Terrible ! Je viens d’apprendre qu’Obama avait mis mes lignes sur écoute dans la Trump Tower, juste avant la victoire.»

Ce 4 mars, Donald Trump lance une bombe sur Twitter. Le président Barack Obama l’aurait mis sur écoute pendant la campagne. «C’est Nixon-Watergate. Mauvais type !» se fend-t-il dans un second tweet. Trump ne s’embarrasse pas à donner des preuves. Il laisse Sean Spicer, le porte-parole de la Maison Blanche répondre aux journalistes : «Il ne pense pas vraiment que le président Obama est venu et a mis sur écoute son téléphone personnellement. Il se référait aux activités de surveillance en général pendant la campagne de 2016.»

Pour les démocrates, ces accusations ne sont qu’un habile moyen de détourner l’attention des médias, qui ont les yeux rivés sur l’affaire de l’ingérence russe dans l’élection.

«Vous regardez ce qui se passe en Allemagne… Vous regardez ce qui se passe la nuit dernière en Suède. […] Regardez ce qui se passe à Bruxelles. Regardez ce qui se passe dans le monde entier. Regardez Nice. Regardez Paris.»

Pour établir une relation de cause à effet entre immigration et attentats, Trump ne recule devant rien, quitte à suggérer, lors d’un meeting devant ses partisans en Floride, un attentat imaginaire qui aurait eu lieu le 17 février en Suède. Sauf que, comme l’ont fait remarquer les internautes Suédois avec le hashtag #LastNightInSweden («hier soir en Suède»), il ne s’était absolument rien passé ce jour-là dans leur pays.Alors à quoi faisait-il allusion ? «A une séquence diffusée sur Fox News à propos des migrants et de la Suède», s’est-il justifié sur Twitter, en référence à un documentaire sur l’intégration des migrants en Suède, diffusé ce soir-là sur la chaîne conservatrice, source d’information du Président.

«On en était au dessert et nous avions la plus belle part de gâteau au chocolat que vous (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Après cent jours, les pro-Trump tentent de garder la foi
Une partie d’échecs à la Maison Blanche
En Syrie, l’attaque au gaz sarin bien «signée» par Al-Assad, selon Paris
Contre la pollution, des mangeurs de plastique
L'UE lance une procédure contre la Hongrie, Orbán vient se défendre

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages