Pire collision depuis 12 ans entre un satellite en orbite et un débris spatial

·2 min de lecture

Le 22 mars dernier, le 18e escadron de surveillance spatiale de la Force de l’espace américaine signalait la désintégration de Yunhai 1-02, un satellite militaire chinois lancé en septembre 2019. On s’était à l’époque interrogé sur la raison de cette désintégration, d’autant plus que ce satellite était assez récent et ne présentait aucune défaillance technique. Un astronome du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics à Cambridge vient aujourd’hui de découvrir ce qui s’est passé : Yunhai 1-02 a été violemment heurté par le débris d’une ancienne fusée russe des années 1990, Zenit-2. « Il s’agit de la pire collision orbitale confirmée depuis février 2009 », confirme à Space.com Jonathan McDowell (cette année-là, le défunt vaisseau spatial militaire russe Kosmos-2251 avait heurté Iridium 33, un satellite de communications opérationnel, générant plus de 1.800 débris traçables).

Objet numéro 48078

La collision intervenue en mars dernier avec le satellite chinois a, elle, engendré 37 débris, mais il est probable qu’il en existe beaucoup plus non répertoriés, écrit Jonathan McDowell sur Twitter. L’astronome s’est plongé dans les mises à jour du catalogue Space-Track.org, qui recense les débris spatiaux autour de la Terre, et a découvert un nouvel objet répertorié baptisé 48078 d’environ 10 à 50 centimètre, décrit comme provenant de l’ancienne fusée russe. En comparant les trajectoires respectives de ce débris et du satellite Yunhai 1-02, il a constaté que le premier était passé à moins d’un kilomètre de l’autre, le jour exact de l’incident. « 48078 était donc le candidat évident pour la collision », avance-t-il dans un autre tweet.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles