Les pirates avaient-ils vraiment des perroquets ?

Dans les films de pirates, les perroquets font généralement partie du décor. Dans Pirates des Caraïbes, le flibustier Cotton, devenu muet, communique grâce à son perroquet perché sur son épaule. Mais, dans la vraie vie, étaient-ils réellement accompagnés de ces volatiles ? "Le commun des mortels imagine un pirate avec un crochet à la place de la main, un grand chapeau mou, un gilet bleu et peut-être même une jambe de bois, avec un perroquet sur l'épaule", souligne Colin Woodard, auteur de La République des pirates dans Business Insider.

Les traces les plus anciennes des perroquets remontent à 1676. L'explorateur et pirate William Dampier évoque des "perroquets venus" rouges et jaunes le long de la côte caraïbe du Mexique. Les perroquets étant des animaux exotiques, ils vont rapidement être au coeur d'un commerce nourri dont les pirates, et particulièrement les boucaniers, s'étaient fait une spécialité.

À l'âge d'or de la piraterie, au début du XVIIIe siècle, le commerce d'animaux exotiques était répandu. Les nobles européens s'émerveillaient devant la capacité des perroquets à parler et à interagir avec les humains, les pirates arboraient donc l'oiseau sur leur épaule comme un certain signe de richesse. Certains historiens rapportent que Christophe Colomb aurait d'ailleurs ramené deux perroquets amazones cubains en guise de cadeau à la reine Isabelle. Même le premier président des États-Unus, George Washington, avait un perroquet comme animal de compagnie.

Les perroquets n'étaient (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Existe-t-il vraiment des colorants pour voir si quelqu'un fait pipi dans une piscine ?
Examens : plus le plafond du bâtiment est haut, moins ils sont réussis !
Pourquoi certains noms de pays finissent-ils par "-stan" ?
Lieux de repos, placard à cadavre : voici les espaces secrets dans les avions
Quel est le temps de cuisson des œufs à la coque ?