Piratage informatique : l'anonymat des paiements en cryptomonnaies n'est plus assuré

·1 min de lecture

L’innovation du jour ne va pas plaire aux pirates informatiques. On a enfin trouvé un moyen de pister les personnes cachées derrière les paiements par cryptomonnaies (bitcoin, ethereum et consort).

Cela change tout. Car par la nature même de la technologie des cryptomonnaies (la fameuse blockchain), les comptes sont totalement anonymes. Il n’y a aucun lien entre un numéro de compte en Bitcoin et l’identité de son propriétaire. Contrairement à une banque qui a l’obligation de connaître chacun de ses clients. C’est pourquoi les pirates demandent toujours des rançons en Bitcoin.

Cognyte, une startup israélienne, a mis au point un ensemble d’outils qui permettent de repérer, de suivre les transactions illicites, et même de remonter jusqu’au détenteur du compte.

Comment ils font si, par nature, la technologie cache l’identité des gens ?

Évidemment, ils ne donnent pas les détails. Ils veulent garder un coup d’avance sur les pirates. Mais le principe serait de croiser les informations avec celles des organismes qui, en bout de chaîne, convertissent la cryptomonnaie en devises.

Dès qu’un compte parait suspect, on suit toutes ses transactions. Il y en a forcément une qui arrive dans la vie réelle, dans une vraie banque, qui connaît l’identité du client. Et apparemment, ça marche : leur logiciel Blink aurait déjà permis d’arrêter plusieurs groupes de pirates qui faisaient chanter des entreprises.

C’est un programme que l’on achète pour protéger son entreprise, ou il est à destination de l...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles