Que faire en cas de piqûre de méduse ?

Maxime Poul
·2 min de lecture
Rarement dangereuses, les piqûres de méduses sont en revanche très douloureuses.
Rarement dangereuses, les piqûres de méduses sont en revanche très douloureuses.

Si l’été est la saison préférée des Français, c’est aussi celle des méduses. À l’aide d’un spécialiste, Yahoo Actualités vous propose des solutions pour pallier à la douleur de ces piqûres très douloureuses.

Elles causent des angoisses à tous les vacanciers qui profitent de la plage et de la mer : les méduses. Ces cnidaires provoquent des piqûres, qui ressemblent à des brûlures, tellement douloureuses qu’elles sont capables de vous passer l’envie de vous baigner tout l’été. Soyez donc très vigilants quand vous êtes dans l’eau, ne les confondez pas avec un sac plastique.

De l’eau de mer et du sable

En cas de piqûre, une légende dit qu’il faut uriner sur l’endroit de la piqûre pour faire passer la douleur, ce qui est totalement faux. “Quand on se fait piquer il faut sortir tout de suite de l’eau, parce qu’on peut faire une réaction vagal liée à la douleur”, conseille le médecin urgentiste Gérald Kierzek. “Ensuite vous rincez avec de l’eau de mer, jamais avec de l’eau douce.” En effet, l’eau douce na fera que raviver la douleur. “Après, mettez du sable dessus et avec une carte postale ou une carte bleue grattez délicatement pour enlever le surplus de sable”. Cela vous permettra d’enlever les cnidocystes, ces petites vésicules qui couvrent les tentacules des méduses et qui réagissent en projetant du venin urticant.

À LIRE AUSSI >> Que faire en cas de piqûre de guêpe ou d'abeille ?

“On peut également approcher de la chaleur avec un briquet parce que la toxine est neutralisée par la chaleur. Si la douleur est vraiment intense on peut prendre du paracétamol et un anti-allergique mais globalement, à part la douleur, tout devrait bien se passer”, tient à rassurer l’auteur du livre Ayez les bon réflexes, publié aux éditions Fayard. Il n’y a donc pas de raison d’appeler le SAMU à part “si on gonfle trop, si on a des signes généraux ou des troubles de conscience”.

Ce contenu peut également vous intéresser :