Piqûres pendant la Fête de la musique : les gardes à vue de cinq personnes levées

© Quentin Vernault / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Les cinq gardes à vue de personnes soupçonnées d'avoir piqué des participants pendant la Fête de la musique à Versailles et à Asnières, en banlieue parisienne, ont été levées, a appris jeudi l'AFP auprès des parquets concernées. À Asnières (Hauts-de-Seine), quatre personnes avaient été placées en garde à vue pour violences aggravées et administration de substances nuisibles, le nombre précis de victimes restant à déterminer.

>> À LIRE AUSSI - Piqûre de drogue en boîte de nuit : «J'ai complètement perdu la vue»

1.004 plaintes déposées pour des piqûres depuis le 1er janvier

Ces gardes à vue "ont été levées en l'absence de charge suffisante", a indiqué le parquet de Nanterre, contacté par l'AFP. "Les investigations se poursuivent pour identifier le ou les auteurs", a ajouté le parquet. À Versailles, la garde à vue d'un homme de 37 ans soupçonné d'avoir piqué deux adolescentes de 15 et 16 ans a également été levée, sans que des charges soient retenues contre lui, selon le parquet de Versailles. La seringue n'avait pas pu être retrouvée.

Du 1er janvier au 17 juin, 1.004 plaintes ont été déposées pour des piqûres en France, selon le ministère de l'Intérieur. Le nombre précis de victimes reste à déterminer. Selon le ministère de l'Intérieur, huit personnes au total ont été interpellées en France pour des faits similaires lors de la Fête de la Musique.


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles