Piqûres en boîte de nuit: pas de traces de GHB retrouvées dans sept cas analysés à Grenoble

Une boîte de nuit en Vendée, le 10 juillet 2021 (photo d'illustration) - Sebastien SALOM-GOMIS © 2019 AFP
Une boîte de nuit en Vendée, le 10 juillet 2021 (photo d'illustration) - Sebastien SALOM-GOMIS © 2019 AFP

Un soulagement pour les victimes? Alors que des plaintes ont été déposées à Grenoble concernant des femmes et des hommes disant avoir été pris de malaise après une sensation de piqûre en boîte de nuit, des analyses de sang et d'urine ont été réalisées sur 7 plaignants.

Les résultats de ces examens toxicologiques, réalisés par le laboratoire de toxicologie du CHU Grenoble-Alpes, sont tous revenus négatifs au GHB, comme à d'autres produits testés, a appris BFMTV du parquet de Grenoble ce vendredi. Seules des traces de cannabis ont été retrouvées chez un des plaignants.

Une substance à déterminer

Une nouvelle plainte dans cette affaire a par ailleurs été reçue ce vendredi par la gendarmerie pour des faits commis à La Belle Électrique, une salle de concert de Grenoble, le 27 mars dernier. Elle va être jointe à l'enquête menée par les policiers de la sûreté de la ville.

876450610001_6305355144112

Sur BFMTV, le procureur de Grenoble Éric Vaillant a assuré ce vendredi que la substance injectée restait encore à déterminer, alors que des preuves de piqûres ont été retrouvées. Aucun suspect n'a encore été interpellé, alors que le procureur regrette ne pas avoir de portrait-robot "pour le moment".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles