Pippa Middleton embarrassée : son beau-père soupçonné dans une affaire de viol sur mineure !

·1 min de lecture

Multimillionnaire, homme d'affaires ultra-puissant, David Matthews est une célébrité en Ecosse, où il vit avec sa famille. Mais l'homme de 78 ans est surtout connu pour être le beau-père de Pippa Middleton, la petite soeur de la Duchesse de Cambridge : en effet, la Britannique de 38 ans a épousé son fils James en 2017 et tous deux ont accueilli deux enfants (Arthur, 3 ans et demi et Grace, 1 an).

Un beau-père légèrement encombrant pour la jeune femme, puisqu'il est mis en examen depuis quatre ans pour viol sur mineure, des faits qui auraient été commis à la fin des années 90 d'abord à Paris puis sur l'île de Saint-Barth, dans les Caraïbes, où il possède un hôtel de grand luxe, à 5000 livres la nuit et fréquenté par tous les VIP Britanniques. La jeune victime présumée, quant à elle, n'était âgée que de 16 ans au moment de l'agression.

Des accusations pour lesquelles il avait été arrêté à Paris en avril 2018, après un vol qui le ramenait des Caraïbes, justement. Après 48h de garde à vue, il avait été officiellement mis en examen et remis en liberté. Ces dernières semaines, selon le Daily Mail, il a été de nouveau arrêté pour la même affaire pour répondre à de nouvelles questions, alors que son cas avait été retardé en raison de la pandémie.

Niant fermement toute agression, l'accusé avait expliqué que la jeune fille l'avait "piégé" pour "mettre sa famille dans l'embarras". Le père de la victime présumée avait...

Lire la suite


À lire aussi

Jean-Luc Lahaye et sa fille en garde à vue : une sombre affaire de viols sur mineures !
Affaire Gabriel Matzneff : ouverture d'une enquête pour viols sur mineur
Pippa Middleton : Son beau-père accusé d'avoir violé une de ses nièces mineure

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles