"Du pipeau politique" : le syndicat de police Alliance ironise sur un "énième rapport" sur les conditions de travail des policiers et gendarmes

franceinfo
Le secrétaire général du syndicat de police Alliance préfèrerait que des moyens financiers soient donnés à la police plutôt que de faire un "énième rapport", comme celui publié, mercredi, par une commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur les missions et les moyens des forces de l'ordre.

La commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur les missions et les moyens des forces de l'ordre a publié un rapport, mercredi 10 juillet. Il dénonce la dégradation des conditions de travail des policiers et des gendarmes. Fabien Vanhemelryck, secrétaire général du syndicat de police Alliance, était invité sur franceinfo, mercredi.

franceinfo : Quel est l'impact de ces conditions de travail sur le quotidien ?

Fabien Vanhemelryck : Nos conditions de travail sont plus que déplorables. Malheureusement, c'est encore un énième rapport. J'ai l'impression que les parlementaires découvrent nos conditions de travail alors que ça fait des années que ça dure. Ce genre de rapport a plutôt tendance à nous mettre en colère. Au lieu de faire des rapports, il faudrait enfin et une bonne fois pour toutes qu'ils votent un budget conséquent et faire en sorte que les moyens des policiers soient en adéquation avec la situation alarmante dans laquelle nous sommes. Les véhicules ne passeraient même pas le contrôle technique si c'était un citoyen lambda. Les locaux sont plus qu'insalubres avec l'évacuation des eaux usées et d'urine qui passent dans les vestiaires.

Que demandez-vous aujourd'hui ?

Il ne faut pas mettre quelques millions sur la table, mais quelques milliards. Il en va de la sécurité de nos collègues, mais aussi des citoyens. Les collègues achètent (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi